Une collectivité au service des usagers, de la ressource en eau et des milieux aquatiques

Les Programmes d’Actions de Prévention contre les Inondations

Qu'est ce qu'un PAPI ?

Outil de contractualisation entre l’État et les collectivités, créés en 2002, les Programmes d’Actions de Prévention contre les Inondations (PAPI) ont pour objet de promouvoir une gestion intégrée des risques d’inondation.

Le programme d'actions d'un PAPI doit être dimensionné pour une durée de 6 ans et les engagements doivent être déclinés sous forme de fiches-actions et répartis selon 7 axes :

  1. Améliorer la connaissance et la conscience du risque
  2. Surveiller et prévoir les crues et les inondations
  3. Alerter et gérer la crise
  4. Prendre en compte le risque inondation dans l'urbanisme
  5. Réduire la vulnérabilité des biens et des personnes
  6. Ralentir les écoulements
  7. Gérer les ouvrages de protection hydrauliques
Cette démarche a été lancée en 2013 sur le bassin du Lot par l’Entente interdépartementale du bassin du Lot, qui avait au préalable porté un Schéma de prévention des inondations (SPI). Le premier PAPI d'Intention, mise en oeuvre entre 2014 et 2017, a constitué une étape intermédiaire entre les études déjà réalisées - comme le SPI - et le PAPI complet.

Le PAPI d'Intention (2014-2017)

Sur le bassin du Célé, le PAPI d'intention intègrait la réalisation d’études nécessaires au PAPI Complet (zones d’expansion des crues du Célé en aval de Figeac, études pré-opérationnelles sur les ruisseaux de l’Arcambe et du Planioles) et la mise en place d’actions de sensibilisation et de communication, à destination des riverains et du grand public.

En savoir plus sur l'étude sur les zones d'expansion des crues

Le 2e PAPI d'Intention (2019-2021)

Conformément aux discussions engagées avec les services de l’État, il a été demandé au porteur du programme de déposer, un PAPI Complet pour les projets de travaux et un deuxième PAPI d’intention pour finaliser les études entamées dans le premier PAPI d’intention afin d'y inscrire les nouvelles études envisagées.
Ce deuxième PAPI d'intention a été labellisé en Commission Mixte Inondations le 13 décembre 2018. Il est composé de 29 actions pour un montant financier s'élevant à 3,4 M€.

Les actions du PAPI d'Intention 2 sur le bassin Célé- Lot médian

Amélioration de la connaissance du risque et le ralentissement des écoulements

De nouvelles études vont être menées sur les secteurs à enjeux qui n’ont pas pu être ciblés dans le PAPI d’Intention 1 : les ruisseaux du Gravery et de l’Estrade, le ruisseau de l’Hermiès, le Lot et ses affluents et la plaine d’inondation du Célé, de la Rance et de l’Aujou.

  Amélioration du fonctionnement hydrologique local  pour améliorer la surveillance et prévision des crue

Des études pour préciser les possibilités d’implantation de nouvelles stations d'alerte et de suivi de l'hydrologie sont prévues sur le bassin du Célé et sur le bassin du Riou Mort.

  Réduction de la vulnérabilité du bâti face aux inondations

Les diagnostics de vulnérabilité aux inondations permettent de déterminer l’endommagement potentiel de chaque bâtiment et de proposer, le cas échéant, des mesures individuelles de réduction de la vulnérabilité. Afin de continuer la campagne de diagnostics initiée dans le PAPI d’Intention 1, plus de 2000 habitations, bâtiments publics, industriels ou commerciaux situées en zones inondables du Célé, de la Rance, du Lot Médian et du Riou Mort pourraient bénéficier d’un diagnostic de réduction de vulnérabilité. En savoir plus

   Gestion des ouvrages de protection hydraulique

3 systèmes d’endiguement sont inventoriés mais non classés sur le bassin du Célé : celui de Lafarrayrie à Figeac, celui de la zone d'activité de Larive à Bagnac-sur-Célé et celui du lotissement Armand à St-Etienne-de-Maurs. Il convient d'améliorer la connaissance du fonctionnement hydraulique local, du fonctionnement des ouvrages et de régulariser la situation administrative de ces ouvrages. En parallèle, une étude sur le secteur de Ceint-d’Eau sera aussi menée.

Le PAPI complet

Le PAPI complet a été élaboré entre 2017 et 2018, par le Syndicat mixte du bassin du Lot. Il est composé de 37 actions pour un montant financier s'élevant à 28,1 M€. Il a été labellisé en Commission Mixte Inondations le 13 décembre 2018.

Les actions du PAPI complet sur le bassin Célé- Lot médian

ACTIONS DE COMMUNICATION A L’ECHELLE GLOBALE

Une stratégie de communication à l’échelle du bassin versant Célé Lot Médian, adaptée aux enjeux spécifiques du territoire, sera développée, en plus des actions spécifiques de communication prévues dans chaque action.

ACTIONS DE RALENTISSEMENTS DES ECOULEMENTS A L’ECHELLE GLOBALE

3 opérations de travaux vont être menées à des échelles globales de bassin versant.

TRAVAUX DE REDUCTION DE LA VULNERABILITE DU BÂTI

Pour faire suite à la campagne de diagnostics de réduction de la vulnérabilité des bâtis les plus impactés réalisée sur Figeac et Marcilhac-sur-Célé dans le cadre du PAPI d’Intention 1, la fourniture de batardeaux mobiles est prévue pour les habitations individuelles, bâtiments publics et entreprises de moins de 20 salariés.

ACTIONS SUR LE RUISSEAU DE PLANIOLES A FIGEAC

Le ruisseau de Planioles est un cours d’eau de moins de 15 km qui est fortement anthropisé juste avant de confluer avec le Célé dans le centre-ville de Figeac. 4 actions sont présentées au PAPI Complet du bassin du Lot afin de prévenir les inondations du ruisseau de Planioles.

ACTIONS SUR LE RUISSEAU DE L’ARCAMBE

Le ruisseau de l’Arcambe, affluent de la Rance, marque la limite entre les communes de Maurs et Saint-Etienne-de-Maurs. Fortement artificialisé et même déplacé aux cours des siècles derniers, ce ruisseau est fortement perturbé et peut faire craindre des crues torrentielles aux zones urbanisées qu’il traverse. Suite à l’étude du ruisseau dans le PAPI d’Intention 1, un programme de renaturation et de prévention des inondations a été adopté. Une partie de ces travaux est inclue dans le PAPI complet.

ACTIONS SUR LE BASSIN DU RIOU MORT

Le ruisseau du Riou Mort, affluent du Lot, est un cours d’eau largement anthropisé qui traverse l’ancien bassin houllier de Decazeville. Plusieurs « points noirs hydrauliques » ont déjà pu être corrigés depuis 2003 (suppressions de passerelles, réouverture d’une arche, suppression d’une pile centrale, …) et la collectivité souhaite poursuivre cette démarche, en inscrivant les actions suivantes au PAPI Complet du bassin du Lot.

 


Page précédente : PPRI
Page suivante : Historique des démarches