Une collectivité au service des usagers, de la ressource en eau et des milieux aquatiques



Expérimentation des paiements pour services environnementaux sur le bassin du Célé

L’agence de l’eau Adour-Garonne a souhaité mettre en place une expérimentation des paiements pour services environnementaux (PSE) sur son bassin. Ces PSE sont une nouvelle forme de soutien aux agriculteurs, basée sur la reconnaissance des services rendus en matière de protection de l'eau et de biodiversité.

Les volumes financiers étant limités, cette expérimentation sera réalisée sur un nombre restreint de territoires et permettra de financer un nombre limité d'exploitations. Du fait de la dynamique déjà engagée sur le bassin du Célé, une partie du territoire a été retenue pour cette expérimentation. L’agence de l’eau Adour-Garonne a fait appel au  Syndicat mixte Célé – Lot médian pour animer localement la démarche.
Afin d'informer largement les bénéficières potentiels de cette aide, le Syndicat mixte Céle – Lot médian avait donc convié mercredi 23 octobre les agriculteurs ayant plus de 50 % de leur surfaces agricoles sur la zone ciblée à deux réunions d’information, une le matin  à Lauresses (46) et une l’après-midi à Quezac(15).
Plus de 70 personnes ont participé à ces réunions, preuve de l’intérêt des éleveurs du territoire pour ce nouveau dispositif de soutien.
Lors de ces deux réunions d'information, Mélanie FAYET et Pierre-François PREVITALI du Syndicat mixte Célé - Lot médian ont présenté les enjeux « eau » et « biodiversité » du territoire. Puis Laurent RENEE de l’Agence de l'Eau Adour-Garonne et  Philippe POINTEREAU de SOLAGRO ont exposé les modalités de ces nouvelles aides.
Les personnes présentes ont ensuite pu évoquer leurs situations  particulières et poser leurs questions.
En fin de réunion les structures retenues par l’agence de l’eau pour réaliser les diagnostics d’exploitation (adasea.d’oc, Bio 46, Chambre d’agriculture du Lot et du Cantal, Cerfrance Cantal, coopérative Fermes de Figeac) ont pu prendre les premiers rendez-vous.
 
A propos des PSE

Ces PSE prendront la forme d'une aide annuelle qui portera sur toute la surface de l’exploitation. Le montant de cette aide sera plafonné à 6 666 € par an et par agriculteur et sera compris entre 80 et 150 € /ha, en fonction des performances environnementales de l'exploitation, évaluées selon 3 indicateurs :

  • présence de prairies et diversité de l'assolement,
  • extensification des pratiques (traitements des cultures et fertilisation des prairies),
  • présence d’infrastructures agro-écologiques (haies, lisières de bois, prairies humides).

Pour en savoir plus sur les PSE, consultez la plaquette explicative sur ce lien.


Général  Mélanie Fayet   29 octobre 2019