Une collectivité au service des usagers, de la ressource en eau et des milieux aquatiques



La Sagne de Cayrols mise en lumière !

Une quinzaine de personnes était présente mercredi 30 mars après-midi à Cayrols pour une visite de la Sagne du bourg et la présentation du projet engagé sur cette zone humide exceptionnelle. Bottes et motivation obligatoires, 9 adultes et 4 enfants ont ensuite réalisé un chantier participatif, permettant la coupe et l'exportation d'arbustes pour préserver une lande tourbeuse.


Le projet

Lauréat de l’appel à projets "restauration de zones humides" 2021-24 lancé par l’Entente pour l’Eau du bassin Adour-Garonne, le Syndicat mixte du bassin Célé - Lot médian, associé à la Communauté de Communes de la Châtaigneraie Cantalienne et à la Commune de Cayrols, a lancé un projet de restauration, gestion durable et valorisation de la "Sagne" - du bourg de Cayrols.
Avec l'appui de la Cellule d'Assistance Technique Zones Humides du bassin du Célé, la commune s'est pleinement investie depuis 2020 dans des travaux de fauche, de débroussaillage voire de bûcheronnage, afin de redonner vie à la zone humide menacée d'abandon (déjà près de 3 ha gérés !).
D'autres travaux et aménagements vont être réalisés afin de restaurer la zone : création de mares, débroussaillage et coupe de saules et bourdaines pour préserver des milieux tourbeux rares... Des aménagements pastoraux (clôtures, points d'abreuvements...) sont également prévus pour faciliter la gestion agricole du site grâce au pâturage, en complément de la fauche déjà réalisée.
Enfin, d'ici 2024, l'aménagement d'un sentier de découverte permettra de valoriser ce site patrimonial et de faire connaitre ses richesses et ses multiples intérêts pour l'eau et la biodiversité !

Collectivités, habitants, pêcheurs et enfants mobilisés

L'abandon de certaines zones humides et la "fermeture" des milieux envahis par les arbustes peut entrainer une banalisation de la flore et, à terme, la disparition de certains milieux devenus rares en Châtaigneraie. A Cayrols, c'est le cas d'une petite lande tourbeuse à sphaignes (mousses typiques des tourbières) et à Bruyère à quatre angles de plus en plus réduite, à l'ombre des arbres. La petite plante carnivore - Droséra à feuilles rondes - qui était connue sur le site, n'est d'ailleurs pas retrouvée... Néanmoins, enfants et bénévoles de Cayrols, y compris des pêcheurs de l'AAPPMA de la Châtaigneraie, ont montré l'exemple, nettoyant une petite clairière au côté de l'employé communal et des techniciens du Syndicat de rivière et de la Communauté de communes.
les bénévoles en pleine action de coupe et d’arrachage
la clairière et l'équipe en fin de chantier
Avec l’arrivée du printemps, c'est la fin des travaux de coupe d'arbres et d'arbustes pour ne pas impacter la faune (oiseaux...). A terme, il s'agit de restaurer une mosaïque de milieux humides fonctionnels avec des prairies, des roselières, des mares et divers milieux typiques des tourbières. L'espoir est, entre autres, le retour d'une faune et flore patrimoniales typique de la Chataigneraie Cantalienne. Certaines zones boisées d'aulnes seront aussi maintenues en l'état, l'évolution naturelle étant parfois un très bon choix !

A savoir...

La zone humide de Cayrols a des fonctionnalités bien particulières... qui rendent d'utiles services à la collectivité ! Des suivis scientifiques permettront de préciser les résultats. Par exemple, elle stocke l'eau puis la restitue au ruisseau, régulant ainsi les crues et sécheresses. Ici, on estime qu' 1 m² de zone humide peut stocker jusqu'à 1 m3 d'eau ! Atout pour l'eau et la biodiversité, la zone assure aussi une fonction climatique importante : production d'oxygène, stockage du carbone et même instauration d'un micro-climat local ! Une chance pour les habitants !
Le projet est financé à 80% par l'Agence de l'Eau Adour-Garonne. L'autofinancement est pris en charge par la Communauté de communes de la Châtaigneraie Cantalienne.

Général  Mélanie Fayet    7 avril 2022