Une collectivité au service des usagers, de la ressource en eau et des milieux aquatiques



Villages et Forêts de la Burlande : un projet forestier local et citoyen émerge dans le Ségala Lotois

Fortes du constat partagé d’une forêt délaissée et menacée, les communes de Prendeignes, Saint-Perdoux et Viazac s’associent autour d’un objectif commun, celui de faire vivre la forêt Ségalienne sur leur territoire. Le Syndicat mixte Célé - Lot médian a été invité à s'associer au projet. 

 

Sur le territoire, la forêt - principalement composée de taillis de châtaigniers avec un fort dénivelé - est morcelée, peu entretenue et en proie aux risques naturels (incendies, érosion, dépérissements…), accrus par le changement climatique. Ce milieu présente pourtant une valeur sociale, environnementale, mais aussi économique, et constitue un patrimoine territorial fort. Pour l’heure, des initiatives individuelles existent, mais nécessitent d’être mutualisées pour gagner en efficacité et répondre au mieux aux enjeux. La valorisation en plaquettes forestières des produits issus de l’élagage annuel des routes effectué par la commune de Saint-Perdoux en est un exemple, associant sécurisation des routes et valorisation du bois local pour se chauffer. Cette année, la commune de Viazac se joint à cette initiative, permettant ainsi une mutualisation des chantiers, plus avantageuse économiquement.

 
Pour développer un projet de territoire cohérent et partagé, un collectif de travail - composé d’élus et d’habitants des trois communes, du Pôle d'Equilibre Territorial et Rural (PETR) Figeac Quercy Vallée de la Dordogne en charge de la charte forestière, de la SCIC Société Coopérative d’Intérêt Collectif BEL (Bois Energie Lot) et du Syndicat mixte Célé - Lot médian (SmCLm) - a été constitué. Ce groupe est accompagné par les associations Mode d’emploi d’emplois (Association de développement qui accompagne des projets transversaux sur le territoire du figeacois) et ADEFPAT (Association pour le Développement par la Formation des Projets et Acteurs du Territoire).
Des réunions publiques à destination des habitants auront lieu en février sur chacune des trois communes, pour présenter le projet et mobiliser largement. En effet, ces temps d’échange permettront d’aborder toutes les thématiques identifiées liées à la multifonctionnalité de la forêt : gestion forestière, chemins de randonnées, lutte contre le risque incendie, valorisation du bois en local, gestion de l’eau, …
 
Par ailleurs, la forêt étant privée à plus de 95%, la constitution d’un noyau de propriétaires engagés dans la démarche sera une des clés de réussite du projet. Ainsi, le collectif appuyé par le CNPF (Centre National de la Propriété Forestière) Occitanie, accompagnera dans un second temps les propriétaires sur les actions à réaliser sur leurs parcelles (coupes, amélioration, préservation), leur mutualisation, ainsi que les débouchés économiques en découlant. Des formations de bûcheronnage seront organisées par le CNPF, ainsi qu’une visite de parcelle d’un chantier de rajeunissement de taillis de Châtaigniers.
 
En outre, Villages et Forêts de la Burlande est un projet de territoire local, dont la principale vocation est de « faire vivre la forêt », en faisant de la dimension humaine et citoyenne un paramètre fondamental de sa construction et de sa conduite.
 
 

Général  Caroline Maumus   16 février 2024