Une collectivité au services des usagers, de la ressource en eau et des milieux aquatiques



Communiqué : fin des travaux sur le ruisseau du Bervezou (Gabanelle)

Au lieu dit Gabanelle, le ruisseau du Bervezou à Prendeignes dans le Ségala lotois était coupé par 2 ouvrages distants de 500 m : un seuil, petit barrage artificiel, appartenant à la Ville de Figeac et un passage à gué, propriété de la commune de Prendeignes. Des travaux d'effacement du seuil et d'aménagement du gué ont été réalisé ces dernières semaines.


Le contexte

Jusqu’en 2006, le seuil de Gabanelle permettait de créer une retenue pour alimenter la prise d’eau potable de la ville de Figeac. La ville ayant par la suite fait le choix de sécuriser son alimentation en eau potable par d’autres ressources moins éloignées, le seuil n'avait plus d'utilité, mais posait des problèmes : iil était infranchissable par la faune piscicole et difficile à entretenir.  

La Ville de Figeac a décidé de s’appuyer sur le Syndicat mixte du bassin de la Rance et du Célé pour essayer de trouver une solution technique permettant de limiter les contraintes d’entretien du seuil et de répondre à la réglementation. Après réalisation d’une étude par un bureau spécialisé en hydraulique et environnement, il a été décidé de procéder à l’effacement du seuil de Gabanelle.

La mise en conformité du passage à gué

La commune de Prendeignes a profité des travaux d’effacement du seuil pour se mettre en conformité réglementaire en réaménageant le passage à gué situé à l’aval.

La Ville de Figeac et la commune de Prendeignes ont donc confié une délégation de maîtrise d’ouvrage au Syndicat du bassin de la Rance et du Célé pour une réalisation groupée des travaux. L’opération a été accompagnée par les cabinets CEREG Ingénierie et SARL Coordination Bassin Dourdou.

Les travaux

Ces travaux réalisés par les entreprises STAP et Aveyron forêt ont commencé le 17 septembre 2012. Le défit était lancé, il était nécessaire de réaliser les opérations sous 3 semaines. En effet, les débits du cours d’eau, à l’étiage en cette période de l’année, permettent d’optimiser le déroulement de chantier et de limiter les perturbations du cours d’eau et des milieux naturels.

Pour le seuil, les travaux ont consisté à retirer les matériaux accumulés en amont du seuil (environ200 m3) et à effacer le seuil au brise roche hydraulique. Les matériaux ont été transportés jusqu’à l’ancienne décharge municipale de Prendeignes (réhabilitée à l’occasion) et sur le site de Nayrac à Figeac. Ces travaux dans le lit du ruisseau ont été précédés de la réalisation de barrages filtrants, de pêche de sauvegarde des poissons et de la mise en place d’une dérivation temporaire du cours d’eau pour travailler à sec.

Pour le passage à gué, il convenait de réhabiliter l’ouvrage existant (illégal et perturbant la circulation des eaux et des espèces) via une solution technique de passage immergé stabilisé aux moyens de blocs rocheux.

Un système d’abreuvement (pompe solaire) pour les vaches a aussi été mis en place sur la parcelle située en aval du seuil pour limiter la déstabilisation des berges sur cette portion de ruisseau renaturée.

Le coût des opérations

Le montant total des travaux s’élève à 90 000 € TTC. Ce projet a été financé à 80 % par l’Agence de l’Eau Adour Garonne ; les 20 % d’autofinancement ont été pris en charge par la Ville de Figeac et la Commune de Prendeignes. Une participation a été accordée par Figeac Communauté pour les travaux de génie végétal.

Un film documentaire concernant ces travaux est en cours de réalisation. Il sera disponible pour l’été 2013.

Rivière  Caroline Olivier   31 octobre 2012