Une collectivité au service des usagers, de la ressource en eau et des milieux aquatiques



Erosion des sols agricoles : les actions en cours

Le Syndicat a entamé en 2015, un travail sur l'érosion diffuse des sols. Ce travail s'est concrétisé par une première rencontre technique sur le sujet, jeudi 26 novembre à Ste-Colombe.

Pourquoi une étude sur l'érosion des sols sur le bassin du Célé ?

Au-delà de la perte de sols fertiles, l’érosion c’est aussi, de façon plus insidieuse, la modification du fonctionnement de la rivière : colmatage des frayères à poissons et altération des milieux aquatiques, dégradation de la ressource en eau potable, des capacités auto-épuratoires des rivières et modification de l’hydromorphologie des cours d’eau.

Objectifs et contenu de l'étude

« La lutte contre l’érosion des sols », c’est ainsi qu’elle est inscrite dans le SAGE (disposition C8. Mettre en œuvre une politique de prévention de l’érosion des sols) et programmée dans le Contrat de rivière Célé 2014-2019.
Pour aborder précisément cette problématique identifiée sur le Célé, une étude a débuté en mars 2015 via un stage de fin d’étude de Master (6 mois).
L’objectif de cette étude est d’aboutir à une cartographie de l’aléa d’érosion des sols à l’échelle du bassin hydrographique du Célé. La cartographie sera issue de croisement de plusieurs paramètres tels que la topographie, l’occupation du sol, la nature du sol et la pluviométrie sur le bassin.

Les suites de l'étude

Les résultats de l'étude permettront d'orienter les mesures de luttes contre l'érosion, au travers du prochain Plan d'Action Territorial agricole, mais aussi via les documents d'urbanisme, l'élaboration d'une Charte forestière, ... 
Afin de réflechir aux actions qui pourraient être menées avec les agricutleur sur ce sujet, le Syndicat et la Chambre d'Agriculture du Lot ont organisé une rencontre sur les techniques de conservation des sols, le 26 novembre à Ste-Colombe.

Les différents intervenants, et notamment Aubin LAFON de l’Association Française d’Agro Foresterie (programme Agr'Eau), Lénaïg TANGUY de la Chambre d’Agriculture du Lot et Pascal NOWAK des Fermes de Figeac, ont détaillé les techniques et outils agricoles permettant de limiter le travail du sol et sa mise à nu, principales causes des phénomènes d’érosion diffuse.

Ainsi, ont été abordés les sujets de la gestion et de la maîtrise des couverts végétaux entre les cultures, du matériel de travail simplifié du sol et de semis direct, des plantations de haies, … La rencontre a ouvert sur des discussions avec les agriculteurs présents au sujet des résultats de ces techniques, des difficultés de mise en place, de leurs intérêts mais aussi de leurs limites.
Cette première rencontre sur le sujet a permis de constituer un groupe de travail opérationnel pour définir les actions à mener dans le cadre du prochain programme agricole sur le bassin du Célé.

Agricole  Mélanie Fayet    1 décembre 2015